Tauromachie - Corridas interdites : les défenseurs des animaux euphoriques

début de la fin et nous voulons un débat maintenant à Madrid"

MADRID, 28 juil 2010 (AFP) - Le vote du Parlement de Catalogne (nord-est) en faveur d'une interdiction des corridas a provoqué mercredi "l'euphorie" des défenseurs de animaux, qui voient en cette décision un "premier pas vers l'abolition de la tauromachie en Espagne".

"C'est une victoire qui représente la porte ouverte pour l'abolition de la tauromachie dans le monde entier", a estimé Aïda Gascon, directrice espagnole de l'association de défense des animaux, AnimaNaturalis. L'abolition en Catalogne de cette "pratique arriérée" qui consiste à "torturer des taureaux" est aussi le signe que l'Espagne devient une société "plus civilisée", a ajouté Mme Gascon. "Nous sommes euphoriques avec la prohibition des corridas en Catalogne" a témoigné Nacho Paunero, président de l'association El Refugio, association qui s'occupe de recueillir les animaux abandonnés ou maltraités. "C'est le début de la fin et nous voulons un débat maintenant à Madrid" a-t-il déclaré.



Une Initiative législative populaire (ILP, qui permet aux citoyens de proposer un texte de loi dans un parlement) pour interdire les corridas à Madrid a été admise la semaine passée au parlement régional. L'organisation environnementale espagnole Ecologistes en action a pour sa part félicité le parlement et les habitants de Catalogne pour cette décision alors qu'au "21e siècle les corridas n'ont pas leur place dans notre société". A la Puerta del Sol, dans le centre de Madrid, un vingtaine d'activistes du Parti anti-taurin et contre le mauvais traitement des animaux (PACMA) ont célébré au champagne cette "victoire symbolique" qui représente le "triomphe de la raison".

Le Parlement régional de Catalogne a porté, mercredi, un coup dur à la tradition taurine espagnole, en approuvant l'interdiction des corridas dans cette importante et riche région, à compter de janvier 2012.

Article publié le : 29-07-10