Chers amis,

Une terrible marée noire se répand dans le Golfe du Mexique. Et pourtant, les législateurs américains ont encore l'intention d'étendre l'exploitation pétrolière en mer. Envoyons un vibrant appel mondial au Président Obama et au Congrès américain leur demandant l'arrêt de l'expansion de l'extraction pétrolière offshore -- signez la pétition dès maintenant:


Signez la pétition!

Nous avons tous été choqués par ces images: une monstrueuse marée noire répand près d'un million de litres de pétrole brut par jour dans le Golfe du Mexique.

Avant cette catastrophe, le Président Obama et les leaders du Congrès américain avaient prévu d'étendre l'exploitation pétrolière offshore. Aujourd'hui, la marée noire fait changer l'agenda politique -- et offre au plus grand pollueur climatique de l'histoire l'opportunité de changer de cap, du pétrole vers les énergies renouvelables.

C'est dans ce genre de situation, quand les dirigeants doivent prendre de grandes décisions, qu'un appel mondial peut peser dans la balance. Signez la pétition demandant aux Etats-Unis d'arrêter l'exploitation pétrolière offshore et d'investir à la place dans les énergies propres et renouvelables -- les signatures seront remises à la Maison Blanche à Washington lorsque nous atteindrons 500 000 signataires! Cliquez pour signer dès maintenant et faire suivre l'appel à vos proches:

http://www.avaaz.org/fr/stop_offshore_drilling/?vl

Les conséquences de cette marée noire sont catastrophiques pour l'environnement et les habitants du Golfe du Mexique . Le pétrole a déjà atteint les côtes, contaminant des sanctuaires pour la faune, en particulier les oiseaux. Les autorités craignent tellement que la marée noire ait un impact dramatique en atteignant les terres qu'elles préfèrent mettre le feu au Golfe pour brûler le plus de pétrole brut possible.

Pendant ce temps, l'industrie des énergies fossiles engrange des profits faramineux. La société BP, qui posséde la plate forme pétrolière qui a explosé, a plus que doublé ses profits en début d'année avec un total de 6,1 milliards de dollars au premier trimestre 2010.

Depuis des années, le monde attend que les Etats-Unis agissent pour le climat. Mais l'emprise du 'lobby du carbone' sur Washington est telle que l'extraction pétrolière a progressé au détriment d'un véritable investissement dans les énergies propres et respectueuses de l'environnement. Il est temps que cela change -- le Sénateur de Floride Bill Nelson a déjà présenté un projet de loi visant à abroger le plan d'expansion de l'extraction pétrolière offshore. Soutenons cet effort en déversant une vague d'indignation venue du monde entier. Signez la pétition appelant le Président Obama et le Congrès américain à stopper l'exploitation pétrolière offshore, pour que les Etats-Unis et le monde mettent le cap vers les énergies renouvelables: