" Il n'est pas normal que Renault mette ses ouvriers au chômage technique et continue de verser un milliard d'euros aux actionnaires "  Bernard Thibault

Les salariés sont lucides. Ils savent qu'ils ne sont pas à l'origine de cette crise mais qu'ils vont, d'une manière ou d'une autre, en payer les frais.